Littérature française

discussions générales sur la littérature française
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 bonjour aux étudiants S1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ashkil



Messages : 21
Date d'inscription : 15/09/2011

MessageSujet: bonjour aux étudiants S1   Dim 18 Sep - 17:23

méthodologie du travail universitaire,que j'ai copié pour vous Very Happy
Résumé - Fiche de lecture - Compte rendu


Vous avez lu un article de presse, un roman, une pièce de theatre, vu un film ou une émission de télévision. Comment en rendre compte, soit pour en faire connaître l'essentiel, soit pour inciter à lire le texte ou à voir le spectacle en question ?
I- Le résumé d'un texte narratif:
Faire une lecture globale pour en dégager le thème.
Relire le texte, le crayon à la main, pour aller à l'essentiel:
— souligner les indices de temps et de lieu;
— repérer le ou les protagoniste(s), la situation, les différentes péripéties;
— comparer les situations initiale et finale (y a-t-il eu amélioration? dégradation? Comment, grâce à qui et à quoi? malgré qui ou quoi?).
Rédiger:
— conserver le point de vue, la personne et les temps des verbes du texte original;
— éviter les formules du type « l'auteur raconte que... »;
— éliminer ce qui est secondaire: rendre l'atmosphère sans conserver les notations descriptives: rapporter les pensées, les propos importants des personnages en les résumant au discours indirect.
Fiche technique: Le résumé d'un texte.

II- Le résumé d'un texte d'information ou d'argumentation:
Faire une lecture globale du texte pour dégager le thème traité: ce dont il s'agit.
Relire le texte, le crayon à la main, pour aller à l'essentiel:
— souligner les mots qui expriment les liens logiques d'une idée à l'autre;
— résumer, paragraphe par paragraphe, les idées développées, en éliminant tout détail secondaire.
Rédiger:
— conserver le point de vue, la personne et les temps des verbes du texte original;
— éviter les formules du type « l'auteur raconte que... »;
— éliminer ce qui est secondaire: rendre l'atmosphère sans conserver les notations descriptives: rapporter les pensées, les propos importants des personnages en les résumant au discours indirect.
— mettre en évidence l'enchaînement des idées en dégageant nettement les éléments de la conclusion.
Fiche technique: Le résumé d'un texte.
III- La fiche de lecture:
Vous devez faire une fiche de lecture sur un texte ou une œuvre audiovisuelle (films, émissions...).
Prendre des notes: préparer un certain nombre de fiches sur lesquelles vous reporterez au fur et à mesure les références ou les citations importantes concernant:
— la situation de production;
— le narrateur, le point de vue choisi;
— le ou les protagoniste(s): portrait physique, moral, projets...
— la situation initiale définie par rapport au(x) protagoniste(s), les différentes péripéties et leur enchaînement, la situation finale;
— les personnages secondaires qui vont favoriser (adjuvants) ou empêcher (opposants) le(s)protagoniste(s) de parvenir au but.
Rédiger:
— faire fiche par fiche la synthèse des éléments recueillis au cours de la lecture;
— formuler en conclusion un jugement personnel sur l'œuvre dont il est question.

IV- Le compte rendu:
Reprendre, sans les développer, les mêmes rubriques que celles de la fiche de lecture.
S'en tenir à l'essentiel pour qu'un lecteur qui ne connaît pas l'œuvre étudiée puisse en avoir une idée précise.
Pour inciter à lire le roman, l'artide, ou à voir le spectacle, il faut:
— choisir un aspect particulièrement intéressant (thème, mise en forme...);
— rédiger ensuite votre compte rendu.



________________________________________
Le résumé d'un texte

I- Eliminez les difficulté de vocabulaire:
Après une première lecture attentive, relevez les mots difficiles et cherchez-en le sens en vous aidant d'abord du texte, puis d'un dictionnaire.

II- Dégagez le thème général, les idées directrices:
De quoi parle-t-on ? Que cherche-t-on à nous démontrer ou que veut-on nous faire comprendre ?
Une seconde lecture attentive vous aidera à dégager le sujet du texte et l'essentiel de son argumentation (si c'est un texte d'idées).

III- Soulignez les points principaux dans le texte:
Utilisez pour ce travail de repérage un crayon de manière à pouvoir rectifier en cas d'erreur (gomme). Il arrive en effet fréquemment que l'on prenne une idée secondaire pour une idée principale.
Ne vous fiez pas totalement à la disposition en paragraphes, car les idées ne suivent pas nécessairement ce découpage.

IV- Repérez les articulations logiques:
L'articulation du raisonnement est fréquemment indiquée par des liaisons logiquesque vous devez repérer (en les encadrant, par exemple): de plus, mais, néanmoins, par conséquent, donc, etc. Ces mots de laison indiquent les relations de cause, de conséquence, d'opposition, de restriction, etc.
***192; consulter les relations logiques.

V- Dégagez le plan détaillé du texte:
Reprenez les idées principales (soulignées dans le texte). Ordonnez votre plan en hiérarchisant les parties et les sous-parties: I- idées principales, 1. arguments appuyant ces idées, a. exemples illustrant les arguments.

VI- La rédaction du résumé:
Vous êtes maintenant en mesure de composer votre résumé. Attention !
Ne présentez pas le texte et n'utilisez donc pas de formules telles que « l'auteur déclare que... démontre que... »
Ne prenez pas de « distance » avec le texte: vous devez produire dans le même ordre une version condensée, mais fidèle.
Ne reprenez pas les citations du texte. Mais les mots clés sont permis, et à la rigueur une formule significative (notée entre guillemets).
Votre effort consistera à éliminer sans hésitation tout ce qui est d'un intérêt secondaire (illustrations d'une idée, exemples d'appui, chiffres et poucentages superflus...).
VII- Vérification et relecture:
Cette étape est indispensable. Relisez une première fois pour vérifier la cohérence de vos propos, leur enchaînement.
Comptez vos mots (faites figurer le nombre de mots utilisés à la fin du résumé). Vous devez réduire le texte de l'auteur au quart de sa longueur environ (marge de 10% en plus ou en moins admise).
Si vous constatez une trop grande différence, relisez une seconde fois plus attentivement, afin de retrancher des mots (phrases à contracter davantage) ou d'en ajouter (éléments à reprendre dans le plan).





________________________________________
Méthodologie de la dissertation
Elaborer une dissertation


Petite remarque
Pour pouvoir élaborer une production écrite, il faut tout d'abordcomprendrerechercher des idées, ensuite organiser ces idées et structurer le plan, et enfin rédiger le texte. bien le sujet, puis


I- Le plan de l'introduction
Pour rédiger l'introduction, il faut tenir compte de trois étapes :
La mise en contexte du sujet : on commence par une information concernant un des problèmes ou des domaines à l'intérieur duquel le sujet s'inscrit. Cette étape est appelé le constat.
L'expression du sujet : Cette étape est reliée à la précédente par un lien logique. Le sujet n'est pas reproduit, mais reformulé. La rédaction en est précise: on fait comme si le lecteur ne savait pas de quoi il s'agit. C'est donc la reformulation du problème ou de la problématique (idée directrice ou amorce).
La présentation concise du sujet : on annonce les différentes idées du développement.


II- Le plan du développement
Il existe plusieurs sortes de plans :
Il y a le plan démonstratif qui consiste à soutenir l'opinion ou la thèse de l'auteur en l'expliquant et en soulignant ses points forts par des arguments et des exemples.

On a aussi le plan critique (ou dialectique) qui peut être : a)- à deux thèses : on expose et on défend la thèse de l'auteur et puis on critique la thèse ou on oppose une antithèse, b)- à trois thèses : on expose et on défend la thèse de l'auteur puis on critique la thèse ou on oppose une antithèse et enfin on donne un point de vue synthétique.
Pour en savoir plus: Le plan dialectique.

Le plan analytique : on pose d'abord les données du problème puis on propose des solutions.
Pour en savoir plus : Le plan analytique.

III- Le plan de la conclusion
La conclusion consiste deux phrases :
Le bilan de la réflexion : il doit être synthétique et rapide, aller à l'essentiel des résultats obtenus, sans développer d'idées nouvelles.
L'élargissement (nouvelle(s) perspective(s)) : Il ouvre une piste pour des recherches ultérieures.



________________________________________
Préparer une dissertation


Préparer une dissertation, c'est d'abord lire et étudier soigneusement le sujet, pour comprendre ce qui est demandé, sans contresens ni hors-sujet. Et c'est effectuer la recherche des idées qui seront le matériau du devoir.
I- L'analyse du sujet et la problématique
Type de sujet
Démarche
Sujet sans citation
La question est directement posée dans le libellé du sujet.
Il faut comprendre et analyser la question : on cherche les mots-clés, on vérifie leur sens, on reformule la question posée pour être certain de l'avoir comprise.
Sujet à une citation
Le libellé précise ce qu'il faut faire à partir de cette citation.
On analyse la citation en cherchant ses mots-clés, en vérifiant leur sens, en reformulant la citation. Puis on étudie la suite du libellé, pour voir s'il demande de justifier seulement la citation, ou de la discuter.
Sujet à une citation suivie d'une question
On analyse la citation.
Puis on étudie la question, parce que c'est cette question qui oriente la recherche: on prend le temps de bien la comprendre en faisant la relation avec la citation analysée.
Sujet à deux citations
Les deux citations sont contradictoires. Le libellé du sujet invite à prendre position.
On analyse les citations.
Puis on résume, en le formulant personnellement, le contenu de la divergence entre les deux citations.
On se demande également s'il existe des points communs aux deux citations, qui pourraient
être précieux pour une synthèse ultérieure.

La référence au contexte :
On vérifie sa compréhension du sujet et se référant aux grands problèmes littéraires que l'on connaît.
Le sujet peur concerner :
un genre,
un auteur,
un courant littéraire.
L'analyse de la citation ou de la question a permis de le savoir.
On se demande alors si la façon dont on a compris le sujet correspond bien à ce que l'on sait des problèmes littéraires posés par le genre, l'auteur, le courant, questions qui ont été traitées pendant l'année.
Si besoin est, on élargit ou l'on fait évoluer un peu ce que l'on avait compris.


II- L'analyse de l'œuvre en fonction du sujet
On recherche dans l'œuvre étudié tout ce qui peut être mis en relation avec le sujet :
pour le justifier si aucune discussion n'est demandée ;
pour le justifier et le contester si une discussion est demandée ou si deux citations sont opposées.

On analyse les références trouvées, en bâtissant sur son brouillon un tableau à deux colonnes dans lesquelles on met constamment en regard :
une référence précise à l'œuvre ;
l'idée que cette référence fait émerger.
Et l'on élimine les références qui manifestement ne conduisent à aucune idée intéressante, parce qu'elles sont hors-sujet ou font double emploi avec une autre référence beaucoup plus caractéristique de ce que l'on veut démontrer.
On procède en deux étapes :
on se souvient de l'œuvre dans l'ordre de son déroulement, pour s'arrêter systématiquement à ce qui concerne le sujet ;
on se remémore ce qui a été étudié en classe ou personnellement, pour en retenir ce qui aurait un rapport avec le sujet.
Au terme de la recherche, on possède quelques fils directeurs qui guideront la mise en place du plan :
la thèse qui paraît la plus solide quand il faut prendre position ;
les deux ou trois étapes de l'analyse quand il faut seulement comprendre une réflexion.
.



________________________________________
Rédiger une dissertation



Le plan détaillé du devoir sert de fil directeur à la rédaction du développement. L'introduction qui annonce les orientations du devoir, et la conclusion qui fait le bilan de la réflexion, ne peuvent être rédigés qu'à l'aide du plan préablement réalisé.
I- La rédaction de l'introductionRédiger l'introduction en respectant trois étapes :
La mise en contexte du sujet :
On commence par une information concernant un des problèmes ou des domaines à l'intérieur duquel le sujet s'inscrit, par exemple :
une caractéristique problématique du genre littéraire concerné ;
une préoccupation constante des écrivains de l'époque ;
une donnée fondamentale qui parcourt toute l'œuvre de l'écrivain.
L'expression du sujet :
Cette étape est reliée à la précédente par un lien logique. Le sujet n'est pas reproduit, mais reformulé. La rédaction en est précise : on fait comme si le lecteur ne savait pas de quoi il s'agit.
La présentation concise du plan :
On fait attention de ne pas transformer ces indications en réponses anticipées.


II- La rédaction de la conclusion
Le bilan de la réflexion :
Il doit être synthétique et rapide, aller à l'essentiel des résultats obtenus, sans développer d'idées nouvelles.

L'élargissement :
Il ouvre une piste pour des recherches ultérieures.


III- La rédaction du développement
Se référer à l'œuvre :
Référence à un passage ou à une partie : dans ce cas on situe le passage dans la composition d'ensemble de l'œuvre, et on le résume si nécessaire.
Référence à un personnage: on ne se contente jamais de le citer, on donne sur le personnage les précisions qui concernent ce dont on est en train de débattre.
Référence à une caractéristique littéraire, stylistique: on cite le texte, quand on le peut, et on décrit le procédé.

Utiliser le vocabulaire littéraire avec vigueur :
Il s'agit entre autres de respecter le lexique spécifique de chaque genre (une strophe n'est pas un paragraphe), et les distinctions lexicales à l'intérieur de chaque genre (une tirade n'est pas un monologue).


IV- La présentation
La présentation doit permettre de visualiser les étapes du devoir :
on passe deux ou trois lignes entre l'introduction et le développement, et entre le développement et la conclusion ;
on passe une ligne avant et après la transition, entre chaque partie ;
on commence en retrait chaque paragraphe.

Dès la rédaction, puis la relecture, on vérifie que l'on a pensé :
mettre les citations entre guillemets ;
mettre les modifications des citations entre crochets ;
souligner les titres des œuvres.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
bonjour aux étudiants S1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Présentation] le bonjour de l'océan Indien
» bonjour je suis nouveau aider moi
» Bonjour à tous et à toutes
» Accueil des étudiants étrangers
» Bonjour. Que voulez-vous que je mette, comme titre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Littérature française :: semestre premier :: Langue et TEC-
Sauter vers: